www.lequesnoy-nouvellezelande.fr

25/08/2010

Français . Anglais . Rejoignez nous . Evénements . Contactez  nous

Accueil
Associations
Evénements
Photos
Newsletter
Histoire
A découvrir
Liens

Ils sont venus

HISTOIRE

 

L'histoire de la Délivrance du Quesnoy par les hommes de la 3ème (Rifle) Brigade est inscrite dans les murs de la cité et dans la mémoire de la Nouvelle Zélande.

Mais les opérations qui précédèrent  la libération du Quesnoy dans les hameaux de Vertigneul ou du Pont-à-Pierres, à la lisière de Neuville-en-Avesnois ou de Salesches et bien entendu la prise de Beaudignies ont marqué les esprits des hommes de la 2nd Brigade (Otago et Canterbury).

Le 4 novembre 1918 c'est l'ensemble de la 3rd Rifle Brigade, soit moins de 1700 hommes, qui est engagé devant les murs de la ville, tandis que la 1er Brigade (Auckland et Wellington) est engagée au nord du Quesnoy en direction de la forêt de Mormal. A  10 heures la ville est encerclée mais il faut attendre 16 heures pour que les hommes du 4th bataillon de la Rifle s'introduisent dans la cité en passant par une échelle désormais légendaire tandis qu'il faut patienter jusque 16 heures 30 pour que les hommes du 2nd bataillon de la Rifle parviennent à forcer le passage porte de Valenciennes.

Le lendemain, la 2nd brigade est engagée à nouveau aux abords et en forêt de Mormal pour ce qui sera le dernier engagement de la Division néo-zélandaise lors de la Grande Guerre.

Cette bataille du Quesnoy est entrée dans l'histoire de la plus petite et plus jeune nation en guerre mais aussi dans celle de la cité des chênes et des environs du Quesnoy.

F.BRUYERE

 

 

montage photographique avec l'aimable autorisation

Panneau du Regimental Sergent Major du bataillon de Pionniers Maori retrouvé au Quesnoy.

 

 

 

 

 

 

Mentions légales

contact

Home